Lorsque le taux d’acide urique dans le sang est élevé ou que son excrétion est insuffisante, cela peut causer des crises de goutte, et peut conduire à différentes complications, c’est pour cela qu’il est recommandé de suivre un régime afin de diminuer l’acide urique.

Dans cet article, vous découvrirez ce qu’est l’acide urique et les bases du régime, ainsi que le régime à adopter afin de diminuer l’acide urique. Si cela vous intéresse, nous vous invitons à lire la suite !

Acide urique, définition et bases du régime

Avant de parler de régime pour diminuer l’acide urique, il est important de savoir ce qu’est l’acide urique. L’acide urique résulte de la dégradation des purines et des acides nucléiques, il est notamment éliminé dans les urines grâce aux reins qui s’occupent de la filtration.

Les bases du régime

La première base est de réduire les viandes, car ces dernières sont le principal apport alimentaire responsable de l’augmentation de l’acide urique. La deuxième base est d’augmenter votre débit urinaire, ce qui nécessite de boire beaucoup plus, environ 2 litres par jour (privilégiez une eau qui n’est pas surchargée en acide oxalique).

acide urique Pour la troisième et dernière base ou principe du régime, évitez les aliments qui favorisent le déclenchement de crise aigüe de goutte, et réduisez l’alcool (si vous en consommez).

Le régime à adopter pour diminuer l’acide urique

Pour le régime afin de diminuer l’acide urique, il suffit de choisir des aliments pauvres en purines et d’en consommer. Nous vous conseillons de favoriser ces aliments :

  • Le fromage, les œufs, et les laitages allégés ;
  • les fruits et les boissons, telles que l’eau et le thé ;
  • les légumes verts et les soupes de légumes ;
  • les amandes, pain et céréales (pas de céréales complets).

Mais ajouter aussi à son alimentation des aliments riches en vitamine C, tels que les légumes et les fruits cités dans cette liste :

  • Fruits : kiwi, pamplemousse, mangue, orange, papaye, fraise ;
  • légumes : chou de Bruxelles, poivron rouge, brocoli.

Privilégiez les sources végétales riches en Oméga-3 qui permettent de lutter contre l’acide urique, tels que : les noix et les avocats, l’huile de lin et de noix, les graines de lin et les graines de chia.

Cependant, et afin de diminuer le taux d’acide urique, il vous faudra éviter les éléments riches en purines, tels que les abats, crevettes, foie et gibier, sardines et maquereau.

Laissez un commentaire