dimanche 4 septembre 2016

L’Endométriose: symptômes, diagnostique et traitements


Endométriose



    L'endométriose est une croissance anormale des cellules (cellules de l'endomètre) semblables à celles qui se forment à l'intérieur de l'utérus, mais dans un endroit à l'extérieur de l'utérus. L'endométriose est le plus souvent découverte sur d'autres organes du bassin.




  La cause exacte de l'endométriose n’est pas encore connue. L’endométriose est plus fréquente chez les femmes qui souffrent d'infertilité que chez les femmes fertiles, mais elle ne provoque pas nécessairement l'infertilité.

   La plupart des femmes atteintes d'endométriose ne présentent aucun symptôme. Cependant, lorsque les femmes éprouvent des symptômes, ils peuvent inclure:

Les douleurs pelviennes qui peuvent s’accentuer pendant la menstruation.

Rapports sexuels douloureux.

Selles douloureuses ou miction.

Infertilité.

   La douleur pelvienne pendant la menstruation ou l'ovulation peut être un symptôme de l'endométriose, mais peut également se produire chez les femmes normales. L'endométriose peut être suspectée suite à un effort physique, mais le diagnostic exact est généralement confirmé par la chirurgie, le plus souvent par laparoscopie.

   Le traitement de l'endométriose comprend des médicaments et de la chirurgie, à la fois pour soulager la douleur, et traiter l'infertilité si une grossesse est désirée.


Qu'est-ce que l'endométriose?

    L'endométriose est une croissance anormale du tissu endométrial semblable à celle qui tapisse l'intérieur de l'utérus, mais dans un endroit à l'extérieur de l'utérus. Un tissu endométrial est versé chaque mois pendant la menstruation. Les zones de tissu endométrial trouvés dans des endroits ectopiques sont appelés implants de l'endomètre. Ces lésions sont le plus souvent sur les ovaires, les trompes de Fallope, la surface de l'utérus, de l'intestin et sur la membrane muqueuse de la cavité pelvienne (I.S. du péritoine). Ils se trouvent moins souvent impliqués dans le vagin, le col de l'utérus et de la vessie. Rarement, l'endométriose peut se produire en dehors du bassin. L'endométriose peut se former dans le foie, le cerveau, les poumons et les vieilles cicatrices chirurgicales. Ils sont généralement bénins, cependant ils peuvent devenir problématiques.

Qui est touché par l'endométriose?

    L'endométriose affecte les femmes en âge de procréer. La prévalence exacte de l'endométriose est inconnue, puisque de nombreuses femmes qui sont identifiées comme ayant ce problème sont asymptomatiques. L'endométriose affecte plus d'un million de femmes (les estimations vont de 3% à 18% des femmes) aux États-Unis. Elle est l'une des principales causes de la douleur pelvienne et responsable de la plupart des procédures et hystérectomies réalisées par les gynécologues laparoscopiques. Les estimations avancent que 20% à 50% des femmes traitées pour l’infertilité, et jusqu'à 80% des femmes souffrant de douleurs pelviennes chroniques sont affectées par l’endométriose.

   Alors que la plupart des cas de l'endométriose sont diagnostiqués chez les femmes âgées de 25 à 35 ans , l'endométriose a été remarquée chez des filles très jeunes (11 ans). L'endométriose est rare chez les femmes ménopausées. Des études prouvent que l'endométriose est plus fréquente chez les femmes grandes, minces avec un faible indice de masse corporelle (IMC). Les femmes qui retardent la grossesse jusqu'à un âge avancé. Les femmes qui n’ont jamais enfanté. L’apparition précoce de la menstruation et la ménopause tardive. Tous se sont révélés être des facteurs de risque pour l'endométriose. Il est également probable que des facteurs génétiques prédisposent une femme au développement de l'endométriose, ainsi, si une femme à un parent proche souffrant de cette maladie le risque augmente considérablement.

Quelles sont les causes de l’endométriose?

   La cause de l'endométriose est inconnue. Cependant il y a une théorie qui dit que le tissu de l'endomètre est déposé dans des endroits inhabituels par le flux rétrograde de débris menstruel par les trompes de Fallope dans les cavités pelviennes et abdominales.




Une autre possibilité est que les zones qui bordent les organes pelviens possèdent des cellules primitives qui sont capables de se développer dans d'autres formes de tissus, tels que l'endomètre. (Ce processus est appelé métaplasie cœlomique).

les symptômes de l'endométriose

  La plupart des femmes qui ont l'endométriose, en fait, ne présentent pas de symptômes. Les quelques symptômes apparents sont:

-La douleur (en générale pelvienne) qui se produit habituellement juste avant les règles et diminue après les menstruations.

-Rapports sexuels douloureux.

-Crampes pendant les rapports sexuels.

-Crampes ou douleur de l’intestin ou pendant la miction.

-Infertilité.

-L'intensité de la douleur peut varier de mois en mois, et d’une femme à une autre. Certaines femmes ressentent une aggravation progressive des symptômes, tandis que d'autres peuvent supporter la douleur sans traitement.

-Les douleurs pelviennes chez les femmes atteintes d'endométriose dépendent en partie de l'endroit où sont situés les implants de l'endomètre de -Les implants peuvent également libérer des substances dans le sang qui sont capables de provoquer la douleur.

D'autres symptômes qui peuvent être liés à l'endométriose incluent:

-Douleurs abdominales basses.

-La diarrhée et / ou la constipation.

-Douleur dans le bas du dos.

-Miction douloureuse, ou Urine sanglante.

-Fatigue chronique.

-Menstruations irrégulières ou lourdes.

Il existe aussi des symptômes rares de l'endométriose qui sont: la douleur thoracique ou l’expectoration de sang en raison de l'endométriose dans les poumons, les maux de tête et / ou des crises en raison de l'endométriose dans le cerveau.

Endométriose et risque de cancer :

   Certaines études ont émis l'hypothèse que les femmes atteintes d'endométriose ont un risque accru de développement de certains types de cancer de l'ovaire, connu sous le nom du cancer de l'ovaire épithélial (EOC).selon cette recherche toujours, ce risque est plus élevé chez les femmes à la fois qui souffrent de l'endométriose et qui n’ont jamais conçu de grossesse, ou communément appelé l'infertilité primaire . L'utilisation de la combinaison orale pilules contraceptives (les POC), qui sont parfois utilisés dans le traitement de l'endométriose, semble réduire considérablement ce risque.


Comment l'endométriose est-elle diagnostiquée?

   L'endométriose peut être suspectée en se basant sur les symptômes de la douleur pelvienne et des résultats au cours des examens physiques .il peut aussi être détecté lors d'un examen recto-vaginal, le médecin peut sentir des nodules (implants endomètre) derrière l'utérus et le long des ligaments qui attachent à la paroi pelvienne. Pour plus de précisions l’échographie, la laparoscopie ou laparotomie ainsi qu’une biopsie tissulaire des implants sont plus que nécessaires.

Comment l'endométriose est-elle traitée?

   L'endométriose peut être traitée avec des médicaments et / ou une intervention chirurgicale.

Traitement de l'infertilité associée à l'endométriose

   L'endométriose est plus fréquente chez les femmes infertiles. Cependant, de nombreuses femmes atteintes d'endométriose sont capables de concevoir sans difficulté, en particulier si la maladie est légère. On estime que jusqu'à 70% des femmes atteintes d'endométriose légère concevra sans aucun traitement spécifique.

les traitements pour l'infertilité associée à l'endométriose sont variées, mais la plupart des médecins croient que la chirurgie donne plus de résultat qu'un traitement médical pour l'endométriose.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire