mardi 30 juin 2015

Transpiration et hyperhidrose: causes symptômes et traitements


Transpiration

La transpiration appelée aussi la sueur est la libération de liquide des glandes sudoripares de l'organisme. Cela permet à votre corps de rester en bonne santé, elle est généralement présente sous les bras, sur les pieds et sur les paumes des mains. 





La quantité que vous transpirez dépend du nombre de glandes de sueur que vous avez. 

Une personne est née avec environ deux à quatre millions de glandes sudoripares. Les glandes commencent à devenir pleinement actives pendant la puberté. Les femmes ont plus de glandes sudoripares que les hommes, mais celles des hommes sont plus actives. 

La transpiration est contrôlée par le système nerveux autonome, une partie du système nerveux qui n'est pas sous votre contrôle. La transpiration est la façon naturelle de l'organisme de régulation de la température. 


Les causes de la transpiration: 


Les causes de la transpiration peuvent êtres : temps chaud, alcool, caféine, cancer, le syndrome douloureux régional complexe, situations émotionnelles ou stressantes (anxiété),  exercice, fièvre, infection, faible taux de sucre dans le sang (hypoglycémie), les médicaments tels que l'hormone de la thyroïde, de la morphine, des médicaments pour réduire la fièvre, et des médicaments pour traiter les troubles mentaux, ménopause, Les aliments épicés (connus sous le nom "la transpiration gustative»). 

Que faire après avoir transpirer ? 


Buvez beaucoup de liquides, de préférence de l'eau. 
Prendre une douche.
Evitez de vous exposer à la chaleur. 

Qu'est-ce que la transpiration excessive (hyperhidrose): 


Hyperhidrose, ou transpiration excessive, est un trouble fréquent qui cause une libération excessive de liquide des glandes sudoripares. On estime que 2-3% de la population souffrent de transpiration excessive des aisselles (hyperhidrose axillaire), des paumes des mains ou des plantes des pieds (hyperhidrose palmoplantaire). Les problèmes des aisselles ont tendance à commencer à la fin de l'adolescence, tandis que ceux des paumes des mains commencent souvent plus tôt, vers l'âge de 13 ans (en moyenne). S’ils ne sont pas traités, ces problèmes peuvent continuer pendant toute la vie. 

Quelles sont les causes de la transpiration excessive ou l'hyperhidrose? 


Bien que des maladies neurologique, endocrinien, infectieuses, et d'autres maladies systémiques peuvent parfois causer l'hyperhidrose, la plupart des cas ce problème apparait chez des personnes qui sont en bonne santé. La chaleur et les émotions peuvent déclencher l'hyperhidrose chez certaines personnes, mais chez d'autres l'hyperhidrose n'a rien avoir avec leurs humeurs ou la météo. 

Quel est le traitement pour la transpiration excessive ou l'hyperhidrose? 


Grâce à une évaluation systématique des causes et des déclencheurs de l'hyperhidrose, de nombreuses personnes atteintes de ce trouble gênant peuvent parfois obtenir de bons résultats et une meilleure qualité de vie. 

Les traitements de la transpiration excessive sont: 


Les antisudorifiques :


Les antisudorifiques contenant une faible dose de sel de métal (généralement en aluminium) sont généralement essayé en premier lieu parce qu'ils sont facilement disponibles.  

Les antisudorifiques contenant du chlorure d'aluminium (par exemple Certain Dri) peuvent être plus efficaces lorsque d'autres antisudorifiques échouent: lorsque les antisudorifiques réguliers ne parviennent pas à traiter la transpiration excessive, la plupart des médecins recommandent le chlorure d'aluminium hexahydraté (Drysol). Il est appliqué juste avant le coucher pendant  2 ou 3 nuits successives, puis à peu près une fois par semaine. Ce traitement a donné un bon résultat chez plusieurs patients qui souffrent de la transpiration excessive des aisselles, mais il n’est pas satisfaisant pour la plupart de ceux avec la transpiration des paumes des mains et de l’hyperhidrose palmoplantaire.

L’ionophorèse :


Introduit il y a plus de 50 ans comme un traitement pour la transpiration excessive, c’est un dispositif qui introduits directement les médicaments dans la peau au moyen d'un courant électrique, afin de bloquer le mécanisme des glandes sudoripares. Son mécanisme d'action exact est encore incertain, même s'il fonctionne probablement en bloquant temporairement le canal sudoripare. La procédure utilise l'eau pour conduire un courant électrique à la peau quelques fois par semaine, pendant environ 10-20 minutes par session, suivis par un programme d'entretien de traitements à intervalles de 1 à 3 semaines. 

Les médicaments oraux, anticholinergiques :


Les anticholinergiques oraux tels que glycopyrrolate (Robinul) ne sont pas couramment utilisés pour la transpiration excessive, parce qu’ils produisent souvent des effets secondaires tels que la soif et la vision floue. 

Le Botox (toxine botulique) –A :


Il a été approuvé aux États-Unis par la FDA pour le traitement de la transpiration excessive des aisselles. La toxine botulique A (Botox), une neurotoxine qui peut paralyser temporairement les muscles. Mais il a effectivement été utilisé dans de nombreux domaines de la médecine pendant un certain temps, par exemple dans le traitement des spasmes musculaires et certains types de maux de tête. Sa dernière niche médicale est le traitement de la transpiration excessive des aisselles. 
Une petite quantité de Botox est injecté avec une aiguille très fine d’environ 25 à 20 points dans chaque aisselle.
Actuellement, la FDA n'a pas approuvé le Botox pour la transpiration des paumes des mains et des plantes des pieds.

La chirurgie pour la transpiration excessive :


Une procédure appelée sympathectomie thoracique peut être considéré comme un dernier recours. 
La sympathectomie thoracique est l'interruption chirurgicale des nerfs sympathiques responsables de la transpiration, c’est une opération destinée à détruire une partie de l'innervation des glandes sudoripares de la peau. Le chirurgien insère un instrument endoscopique spécial dans la poitrine, entre deux côtes juste en dessous de l'aisselle. Cette procédure est à la fois efficace et risqué. Même avec les nouvelles techniques endoscopiques, les complications peuvent inclure la transpiration excessive dans d'autres parties du corps, problèmes des poumons et des problèmes nerveux, et c’est pour ça que cette option est rarement utilisée. 

Quand faut-il consulter un médecin ?


Si la transpiration est accompagnée par des douleurs thoraciques, de la fièvre, des palpitations, d’essoufflement, d’une perte de poids vous devez consulter un médecin.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire